Informations séjours : COVID19

Top 10 des questions que tout le monde se pose sur le jeûne et la détox

Le jeûne et la détox sont deux pratiques qui ont pour objectif de purifier le corps en favorisant l’élimination des toxines. Le jeûne peut prendre différentes formes et repose sur la privation de nourriture sur une durée limitée. La détox, accessible à tous, se traduit généralement par une monodiète ou une cure de jus. Quels sont les bienfaits de ces pratiques ? Le jeûne fait-il maigrir ? Quelle est la meilleure période pour suivre une détox ? Dans cet article, nous vous proposons de répondre aux 10 questions les plus fréquemment posées concernant le jeûne et la détox

1/ Quelle est la différence entre un jeûne et une détox ? 

Le jeûne, une pratique ancestrale

Pratiqué depuis des millénaires, le jeûne consiste à priver son corps de nourriture pendant une période déterminée. Il existe plusieurs formes de jeûne, à choisir en fonction de vos objectifs et de la santé globale de votre organisme : 

  • Le jeûne hydrique se traduit par la suppression de tous les aliments, qu’ils soient solides ou liquides. On parle de jeûne « hydrique », car seule l’eau est autorisée. 
  • Le jeûne intermittent se base sur une pratique régulière du jeûne. Très simple à instaurer dans le quotidien, il peut être de 16 heures tous les jours (fasting) ou de 24 heures toutes les semaines. 
  • Le jeûne sec ne tolère ni nourriture ni eau. Sa pratique doit donc être restreinte à une durée très limitée.  

D’autres types de jeûne sont parfois pratiqués comme le jeûne alterné, l’OMAD (One Meal A Day) ou le jeûne de Daniel. Chacun possède ses avantages et ses inconvénients : le plus important est de choisir celui qui vous convient le mieux et de rester attentif à vos sensations. 

La détox, pour alléger l’organisme

Pratiquée depuis toujours dans certaines civilisations, la détox permet d’alléger l’organisme en ne mangeant que certains aliments. Plus accessible qu’un jeûne, elle facilite l’évacuation des toxines accumulées dans le corps. Il existe différents types de détox : 

  • La monodiète, qui consiste à ne manger qu’un seul aliment ou catégorie d’aliments pendant un ou plusieurs jours. Souvent, le riz, les pommes ou le raisin sont plébiscités pour leurs propriétés rassasiantes et diurétiques.  
  • La cure de jus est une forme de détox qui se démocratise de plus en plus. La consommation de repas riches en eau favorise l’élimination des toxines accumulées dans le corps. C’est l’occasion de faire le plein de vitamines et de nutriments ! 

Si la monodiète et la cure de jus sont les deux pratiques les plus courantes sur le sujet, il est important de rappeler que le jeûne reste lui aussi une forme de détox. 

2/ Quels sont les bienfaits du jeûne ou de la détox sur le corps ? 

Mettre l’organisme au repos

Lorsqu’ils sont pratiqués dans de bonnes conditions, le jeûne ou la détox présentent de nombreux bienfaits. En effet, la privation totale ou partielle de nourriture favorise le repos de l’ensemble du système digestif. Alléger le travail de la digestion permet alors à l’organisme de réparer les petites lésions qu’il ne peut pas traiter habituellement. 

Favoriser l’évacuation des déchets 

Pendant un jeûne ou une détox, l’organisme est beaucoup moins sollicité. C’est l’occasion pour les organes dits « émonctoires », comme le foie ou les intestins, de se concentrer sur les déchets difficiles à évacuer. En l’absence de digestion, ces derniers se focalisent sur les toxines, les graisses ou autres bactéries qui nuisent au bien-être global de l’organisme. 

Booster le système immunitaire 

La décharge des organes responsables de l’élimination des déchets permet de booster le système immunitaire dans son intégralité. En améliorant sa capacité à gérer les agressions extérieures, le corps est plus résilient. Moins sensible, il résiste plus facilement aux allergies, à la fatigue et à tous les petits maux du quotidien. 

3/ Le jeûne et la détox font-ils maigrir ?

L’alimentation, source d’énergie de l’organisme

Pour être efficace, le corps a besoin d’être alimenté régulièrement. C’est notamment pour cette raison que nos journées sont ponctuées de repas ou d’encas. Lorsque ce n’est plus le cas, des mécanismes internes se mettent en place afin de permettre aux organes de fonctionner correctement. 

Dans un premier temps, le corps utilise le glucose qui circule dans le sang. Une fois terminé, c’est le glycogène stocké dans le foie qui alimente l’organisme. Il faut ensuite attendre au moins 36 heures avant que cette réserve ne soit épuisée. Au-delà, le corps commence à piocher dans les graisses. C’est à ce moment-là que l’on peut constater une perte de poids

La perte de poids, l’un des effets du jeûne et de la détox

Dans le cas d’un jeûne hydrique, la perte de poids est effective à partir du troisième jour. Avant cette première étape, c’est la quantité d’eau éliminée par le corps qui peut donner l’illusion d’avoir maigri. Ensuite, plus la période de privation est longue, plus la perte de poids va être importante, même si c’est rarement la finalité d’une telle expérience. 

Depuis quelques années, le jeûne intermittent est considéré comme l’une des pratiques les plus efficaces pour maigrir. En privant régulièrement le corps de nourriture, celui-ci s’adapte et pioche plus facilement dans ses réserves. Cela permet, entre autres, de réguler la glycémie et de limiter les fringales. À terme, cela peut engendrer une perte de poids

Pendant une détox, l’apport calorique est souvent plus faible que lors d’un repas classique. Par conséquent, il est possible de maigrir. Cependant, tout dépend de la durée de la pratique ! À court terme, une monodiète ou une cure de jus n’aura pas beaucoup d’impact. En revanche, sur plusieurs jours, le corps peut être amené à s’alléger de quelques kilos. 

Dans tous les cas, le jeûne et la détox sont l’occasion de reprendre de bonnes habitudes alimentaires et d’opter pour un rythme de vie plus sain. 

 

4/ Combien de temps pour un jeûne ou une détox ? 

Pour que les bienfaits d’un jeûne ou d’une détox commencent réellement à se faire sentir, la durée recommandée est de trois jours. C’est la période minimum nécessaire à l’organisme pour éliminer les toxines et renforcer le système immunitaire. Pour purifier le corps en profondeur, la durée idéale d’un jeûne ou d’une détox est de sept jours. Ainsi, la plupart des organes peuvent se renouveler et retrouver un équilibre. Pour les personnes qui souhaitent entreprendre un jeûne plus long (au-delà d’une semaine), il est conseillé de se faire accompagner par un spécialiste. Dans tous les cas, le plus important reste d’être attentif à ses sensations et de faire confiance à son corps

 

5/ Quand faire un jeûne ou une détox ? 

Le meilleur moment pour faire un jeûne ou une détox est avant tout celui que vous choisissez. Lorsqu’il est privé de nourriture, le corps a besoin de repos et de calme. Il est donc préférable d’opter pour une période de faible activité ou de vacances. 

La pratique d’un jeûne ou d’une détox peut également être bénéfique à certains moments de l’année ou lors d’occasions particulières : 

  • après les fêtes ou suite à un excès, pour aider l’organisme à éliminer plus facilement les toxines (alcool, gras, sel, etc.) ;
  • lors d’un changement de saison pour purifier le corps en profondeur et démarrer la nouvelle période en pleine forme. Le début du printemps ou de l’automne est des moments propices pour ce type de pratique. 

La mise en place d’un jeûne ou d’une détox est plus simple lorsqu’elle s’effectue en dehors du quotidien. L’absence d’habitudes a tendance à atténuer la sensation de faim. Privilégiez également un espace proche de la nature, afin de pouvoir vous ressourcer facilement. 

6/ Quelles sont les contre-indications du jeûne ou d’une détox ? 

Le jeûne et la détox peuvent avoir des conséquences non négligeables sur les organismes fragiles ou affaiblis. Leur pratique est déconseillée aux personnes âgées, aux enfants en bas âge, aux adolescents et aux femmes enceintes ou allaitantes. Parmi les contre-indications les plus courantes, on trouve : 

  • les troubles alimentaires compulsifs (TAC) ; 
  • le diabète de type I ;
  • l’ulcère de l’estomac ; 
  • le cancer ; 
  • certaines dépendances (alcool, drogues, etc.). 

Cette liste est loin d’être exhaustive. Globalement, les contre-indications de ce type de pratique concernent toutes les personnes atteintes d’une maladie physique ou psychique nécessitant un traitement médicamenteux lourd. Dans le moindre doute, l’avis d’un médecin ou d’un spécialiste reste indispensable

 

7/ Quels sont les effets secondaires du jeûne ou d’une détox ? 

La pratique d’un jeûne ou d’une détox peut s’accompagner d’effets secondaires liés à la privation totale ou partielle de nourriture. Ces effets sont dus à la détoxification de l’organisme ou crise d’acidose, et peuvent se manifester par des migraines, des nausées, une perte d’énergie ou encore des insomnies. 

Dans le cas d’un jeûne, ils sont susceptibles d’apparaître 36 heures après le dernier repas et peuvent se poursuivre pendant quelques jours. Ils s’atténuent généralement après le cinquième ou le sixième jour de jeûne, phase à partir de laquelle l’organisme se stabilise. 

Dans le cas d’une détox, les effets secondaires sont moins présents, car la privation de nourriture n’est que partielle. Néanmoins, ils peuvent se traduire par des nausées, des ballonnements ou des migraines. Une sensation de faim persistante peut également s’installer, causée par un apport alimentaire plus faible qu’à l’accoutumée. 

8/ Est-il possible de faire du sport lors d’un jeûne ou d’une détox ? 

Faire du sport pendant un jeûne ou une détox est tout à fait possible. La pratique d’une activité physique permet de soutenir l’organisme lors de l’élimination des toxines. Il est conseillé de privilégier des activités douces comme la marche ou le yoga, de préférence en extérieur. Le contact de la nature permet de calmer la sensation de faim et d’atténuer les effets secondaires qui peuvent parfois se manifester.

9/ Faut-il faire une détox avant de jeûner ?

Préparer l’organisme avant un jeûne permet d’apaiser certains effets secondaires liés à la privation partielle ou totale de nourriture (migraines, nausées, perte d’énergie, sensations de faim, etc.). Cette phase a pour objectif de limiter, puis de supprimer certains aliments néfastes pour l’organisme (café, thé, condiments, alcool, sucres, viandes rouges, etc.). Généralement, il faut compter autant de jours de préparation que de jours de jeûne. Au fur et à mesure, la part des fruits et légumes dans l’assiette augmente, tandis que les aliments « nocifs » sont éliminés. On parle de « descente alimentaire ». Ainsi, le corps a beaucoup plus de chance de supporter le manque de calories.

10/ Faut-il être accompagné pour faire un jeûne ou une détox ?

Lorsque la durée d’un jeûne ou d’une détox n’excède pas sept jours, il est tout à fait possible de le faire seul, chez soi. Veillez cependant à demander l’avis d’un spécialiste avant de vous lancer. Pour des sessions plus longues (au-delà de sept jours), il est recommandé de se faire accompagner par un professionnel de santé ou un thérapeute. Cela permet de suivre l’évolution de l’organisme face à la privation totale ou partielle de nourriture et de surveiller ses réactions. 

La réalisation d’un jeûne ou d’une détox est une expérience unique, qui permet de mettre l’organisme au repos. En favorisant l’élimination des toxines et l’évacuation des déchets, le corps s’allège et retrouve son équilibre naturel. Lorsque leur durée n’excède pas sept jours le jeûne et la détox peuvent être réalisés chez soi. Au-delà, il est préférable de se faire accompagner par un spécialiste. Ainsi, favoriser un cadre ressourçant et proche de la nature, améliore les bienfaits liés à ce type de pratiques.