Informations séjours : COVID19

SE METTRE AU LUNDI VERT EN ATTENDANT LE PRINTEMPS  !

Ça y est, même l’université de Grenoble, avec le CNRS et l’INRA le préconisent. S’octroyer des « lundis verts » sans viande ni poisson est loin d’être un gadget écologique ! Regardons dans le détail les objectifs de cette campagne qui a vu le jour en janvier 2019 et qui cette année met à l’honneur nos chères légumineuses. Soutenue par plusieurs chercheurs et personnalités connues, cette initiative vise également à nous sensibiliser sur les conséquences planétaires et sanitaires d’une surconsommation de produits animaux. Avec le slogan « Manger, changer ! », chacun de nous est acteur du changement par nos habitudes alimentaires.

 

Quel objectif pour le « lundi vert » ?

L’objectif de “lundi vert” est d’initier une dynamique de végétalisation alimentaire. Cet objectif est compatible avec celui proposé par la Convention citoyenne pour le climat de réduire de 20 % la consommation de viande et de produits laitiers d’ici à 2030 (1), pour parvenir à une baisse de plus de 5 % des émissions de l’alimentation.

Les lundis verts semblent avoir convaincu plusieurs participants qui ont souhaité poursuivre leur pratique végétale en bénéficiant des conseils prodigués au fil des semaines. Sur l’affiche de la première campagne (www.lundi-vert.fr), il était écrit : « un super-pouvoir est dans votre assiette ! », version contemporaine de ce qu’Hippocrate de Cos (460-377 avant J.-C), père de la médecine occidentale, disait en son temps par la maxime : « que ton aliment soit ton seul médicament ». Il est intéressant de noter que même les restaurateurs peuvent adhérer à cette initiative des lundis verts, avec l’espoir de les retrouver prochainement avec leur enthousiasme et leur convivialité !

 

Idéal après les fêtes ?

Ce projet des lundis verts s’articule donc avec toutes les bonnes résolutions de début d’année à l’issue des réjouissances gastronomiques des fêtes toutes récentes. Il se peut en effet que vous ayez connu des excès malgré — et peut-être en raison de — l’atmosphère particulière de cet hiver avec nos retrouvailles marquées par les distanciations et les couvre-feux…

Si c’est le cas (mélanges pantagruéliques d’aliments différents, d’alcool et d’excitants divers, dont le sucre et le chocolat), rien de plus probable que de ressentir, surtout au réveil, une fatigue accrue s’accompagnant souvent d’une langue empâtée, de mucosités et de glaires, d’une transpiration parfois plus odorante que d’habitude, d’une digestion pénible et d’un transit perturbé. Bref, une baisse globale de notre vitalité, tant sur le plan physique que sur le plan intellectuel, avec une impression de brouillard et de léthargie qui de notre deuxième cerveau entérique retentit directement sur les performances de notre encéphale. C’est un état de surcharge de l’organisme, qui appelle à mettre en place de simples pratiques de detox, chez vous, dès demain !

 

Comment se mettre au vert ?

Voici quelques conseils pour se mettre au vert, dans le corps comme dans la tête, retrouver de l’énergie et tonifier l’ensemble de l’organisme et surtout l’organe maître de la gestion des toxines et de leur élimination, celui qui pendant et après les fêtes a dû le plus travailler pour nous : notre foie !

1/ Se lever tôt, se coucher tôt ! Miracle morning, miracle sleep !

Retrouver une routine quotidienne en accord avec notre physiologie : c’est-à-dire une certaine régularité, un rythme de sommeil et de veille qui permette à l’organisme de gérer, entre autres, nos surcharges et limiter les réactions inflammatoires. L’hiver est la saison idéale pour profiter de longues nuits de repos (dans l’idéal, entre 22h et 6h). En effet, c’est pendant le sommeil que la plupart de la détox hépatique s’effectue, que tous les déchets s’éliminent, que les mécanismes de régénération sont à l’œuvre. Pour cette raison, « une heure de sommeil avant minuit en vaut deux après minuit », et dormir… n’est pas du temps perdu !

2/ Au commencement, était… l’Eau !

Commencer par boire un verre d’eau chaude en vous levant est la meilleure façon de relancer le métabolisme et parfaire l’élimination des déchets au niveau du tube digestif. Choisissez une eau faiblement minéralisée, car elle pourra mieux emporter avec elle toutes les toxines accumulées dans vos tissus, sans fatiguer vos reins. Par cette douche chaude interne, vous remarquerez comment par la suite votre digestion sera plus aisée. Tout le long de la journée, continuez à boire par petites gorgées de l’eau tiède : une correcte hydratation renforce l’élimination des surcharges accumulées !

3/ L’huile à la bouche !

Simple pratique de lavement buccal qui nous vient de l’Ayurveda et qui consiste à se gargariser pendant 3 minutes avec 1 cuillère à soupe d’huile bio de sésame ou d’olive, vous serez étonné·e de voir comment votre langue, vos gencives, votre haleine, vos dents se porteront mieux. Les corps gras de l’huile émulsionnés à votre salive que vous recracherez par la suite, auront capté bon nombre de toxines stagnant dans votre cavité buccale avec des retentissements positifs sur l’ensemble de votre microbiote digestif. Et qui dit microbiote, dit immunité !

4/ Huile et citron, un mariage de foi(e) !

Passons maintenant aux choses sérieuses ! Il se peut qu’à la suite de cette période d’abondance festive, notre transit ait été mis à mal par une constipation passagère avec un cortège de gaz et ballonnements… Au secours ! C’est la forme la plus courante d’auto-intoxication ! Pour pallier cela, il n’y a pas plus puissant remède que notre précieuse huile d’olive, à prendre à jeun, 1 cuillère à soupe, agrémentée de quelques gouttes de jus de citron : ce mélange stimule la production de bile par le foie et son évacuation dans l’intestin par la vésicule biliaire. C’est le meilleur moyen de fluidifier notre transit. Sans compter les bienfaits en termes d’antioxydants de l’huile d’olive, qui mériteraient un exposé à part entière !

Utilisez ce mélange pour assaisonner également vos salades et crudités !

5/ De l’or vert !

Nous arrivons enfin à la nuance du vert, à utiliser sans modération sous forme d’herbes aromatiques, de feuilles vertes et jeunes pousses, d’algues, de thé vert, de poudre d’herbe de blé… Ce pigment n’est rien d’autre que de la chlorophylle, puissant détoxifiant et assainissant intestinal, friandise pour notre microbiote, véritable sang vert végétal qui vient oxygéner l’ensemble de nos tissus, rétablir notre équilibre acido-basique et remonter notre vitalité.

Pour une cure d’un mois :
1 cuillère à café de poudre d’herbe de blé (dans la tige verte, pas de gluten !), 2 fois par jour, 20 minutes avant les deux principaux repas, diluée dans un verre d’eau. Vous pouvez vous en procurer sur le site de notre partenaire : www.iswari.com, et profiter d’une remise de -10 % ainsi que des frais de ports offerts dès 75€ d’achat avec le code CLAIRIEREETCANOPEE.

6/ 3 repas, jeûne intermittent ou journée liquide ?

Si vous avez l’habitude de prendre 3 repas par jour, veillez en cette période d’après fêtes à maintenir le repas du soir léger pour favoriser le sommeil et la détox nocturne. Optez pour des crudités à midi si vous en avez envie, mais mangez chaud le soir. Expérimentez aussi le jeûne intermittent qui consiste à dîner tôt le soir et à remanger seulement le midi suivant. Dans ce laps de temps, vous pouvez boire de l’eau chaude et des infusions dépuratives pour soutenir l’élimination toxinique. Autre option, pour faire l’expérience d’une accalmie digestive (notre corps ne demande pas mieux au lendemain des fêtes !) : consommez pendant 24h des infusions, de l’eau, du bouillon de légumes et une légère soupe au miso le soir. Vos intestins vous diront à leur façon mille fois merci ! Sans compter que cette pratique aura des effets à long terme sur le contrôle du poids, le fonctionnement de tous les organes, bref, une action anti-âge certaine.

7/ Épices, mon amour !

Utilisées dans de nombreuses cuisines partout dans le monde, source extraordinaire d’antioxydants et de bienfaits à tous les niveaux, les épices nous aident à digérer la nourriture, à détoxifier et purifier notre organisme. Optez pour les graines de fenouil, de coriandre, de cumin, de cardamome, la poudre de curcuma et le gingembre frais en priorité lorsque vous cuisinez vos plats. En plus du plaisir gustatif, vous ne serez pas déçu·e du confort digestif qu’elles vous apporteront !

8/ Soyons ours !

C’est le moment de redécouvrir aussi nos rythmes saisonniers : l’un des mammifères le plus étonnant en parlant d’hivernation, est l’ours, qui est capable – en baissant son métabolisme – de brûler ses graisses tout en préservant sa masse musculaire. Ce phénomène qui intrigue les scientifiques devient à notre portée avec déjà une demi-heure d’exercice physique ou de marche rapide tous les jours. Sans oublier que nos mitochondries, ces petites usines à énergie dans nos cellules, clé de voûte des processus anti-aging, se régénèrent encore plus vite avec des petits sprints de 1 à 2 minutes. Où que vous soyez, ne perdez donc pas l’occasion de monter en courant une volée de marches ! Les gens s’étonneront de vous voir souriants en pensant au bonheur de vos mitochondries !

Prenez aussi le temps de bien vous étirer en pleine nature, comme un ours qui sortirait de sa tanière pour se frotter contre un arbre, respirez profondément en vous reliant aux éléments : savourez l’instant de ce contact avec le Vivant !

9/ Chaleur guérisseuse : sauna et hammam

Ces pratiques de soin ancestrales sont toujours d’actualité : avec l’apport de chaleur, vous allez solliciter la peau pour l’élimination des toxines, augmenter votre métabolisme et soutenir votre immunité et résistance aux infections. Plus votre milieu intérieur sera « propre », plus vous serez en pleine forme ! Le sauna à infrarouges est aussi une option de premier choix. Cette hyperthermie artificielle mime la réponse naturelle de la fièvre, avec en plus l’aspect doux de la détente qui n’est que plaisir. À consommer sans modération !

10/ Vert comme le cœur !

Oui, vous avez bien lu : vert. Le cœur est bien à l’intérieur de nous, au centre : il correspond aussi au cœur du spectre de lumière visible, où se situe la nuance verte, complémentaire de la rouge, d’ailleurs. En plus que se reconnecter avec la Nature, se mettre au vert peut vouloir dire reconnecter avec toutes les émotions positives : la psycho-neuro-endocrino-immunologie s’intéresse aux interactions entre le psychisme et le système immunologique et reconnaît que le stress est à l’origine de bon nombre de désordres organiques. Alors, pour inverser la pente, cultivez la joie, qui est la véritable émotion du cœur, directement en lien avec notre immunité. Soignez les relations qui vous font du bien, respirez profondément, méditez, chantez, dansez, riez ! Il n’y a pas de meilleure remise en forme que par la bonne humeur !

11/ Corps et esprit

Chaque fois que l’occasion se présente et que vous vous sentez en confiance, octroyez-vous un massage. Le toucher permet effectivement à notre système neuro-végétatif de basculer de la branche d’alerte à celle de récupération et régénération, où tout le vécu émotionnel, mais aussi physique, se digère véritablement, s’intègre, se boucle. Voici la raison pour laquelle après un massage nous nous sentons souvent transformés, renouvelés ! Notre esprit se déconnecte en partant au vert ; aucun doute que ces techniques manuelles favorisent également la détox (surtout s’il s’agit de massages à l’huile et drainants) et une remise en forme holistique… Et dans ce cas aussi, aucun risque de surdosage !

12/ Happy new year !

Nous ne sommes pas rentrés dans les détails de l’assiette, mais ce qui est essentiel est que vous puissiez apprendre à vous écouter.

Mettez-y du vert (feuilles et salades, herbes), cela est certain, augmentez votre portion de légumes divers, colorez vos plats d’épices, réduisez les portions de céréales, essayez les alternatives protéiques végétales (légumineuses de tout horizon comme les lentilles, pois chiches, haricots, tofu, tempeh…), et oui, si cela peut vous aider à mettre en place un cercle vertueux régulier, optez pour un lundi vert cette année. Gardez les œufs pour le petit-déjeuner ou le midi, le poisson à hauteur de 2-3 fois par semaine. Le soir, plutôt un bon potage. Choisissez des aliments bio, de saison, complets.

Adoptez une routine qui vous donne le sentiment d’être bien dans vos baskets et dans vos organes, et autorisez-vous des écarts de temps en temps, sans culpabilité !

Je vous souhaite une année 2021 sereine et en pleine forme !

 

Sara POET,
Naturopathe holistique — Thérapeute psycho-corporelle
à Montpellier et Paris

 

1 : https://theconversation.com/le-lundi-vert-sans-viande-ni-poisson-est-loin-detre-un-gadget-ecologique-146600

Envie d'idées recettes
saines et savoureuses ?

Découvrez notre Livret Recettes : quatre semaines de rééquilibrage alimentaire, et étoffez votre liste d’idées repas !

Quatre semaines de rééquilibrage alimentaire avec Clairière & Canopée