Informations séjours : COVID19

La naturopathie  : une médecine ancestrale inspirée de la nature

La naturopathie est une médecine alternative qui propose une approche holistique de l’être humain. Très diversifiée, elle s’appuie sur différentes méthodes et pratiques, afin de booster l’énergie vitale de l’organisme. Qu’est-ce que la naturopathie et comment s’applique-t-elle ? Tour d’horizon d’un savoir-faire ancien et précieux de plus en plus recherché dans nos sociétés. 

Qu’est-ce que la naturopathie ?

L’objectif de la naturopathie est d’améliorer la santé globale de chaque être humain en s’appuyant sur un savoir-faire ancestral et des pratiques naturelles. 

Définition de la naturopathie

La naturopathie est une médecine dite « non conventionnelle » qui se base sur une approche plus naturelle de la santé. D’après l’IFSH (Institut Français des Sciences de l’Homme), « la naturopathie est un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques ». Elle s’appuie sur des savoir-faire ancestraux comme la phytothérapie, la nutrition ou encore l’aromathérapie. 

Au-delà de cette première définition, la naturopathie permet à tout un chacun de devenir acteur de sa santé à travers une meilleure connaissance de soi et de son corps. On parle de « capital santé » ou comment maitriser l’art de rester en bonne santé naturellement. La naturopathie s’inscrit dans une démarche de soin holistique, c’est-à-dire qu’elle aborde l’être humain dans sa globalité. Elle s’intéresse à tous les aspects de l’individu : physique, énergétique, spirituel, mental ou encore social. À ce titre, elle préfère traiter le problème à sa source plutôt que d’en masquer les symptômes. 

En tant que médecine préventive, la naturopathie se caractérise par deux axes de soin principaux qui sont :

  • apporter les clés d’une hygiène de vie de qualité au patient (alimentation, gestion du stress, exercices de respiration ou de méditation, etc.) ; 
  • conseiller et accompagner chaque patient pour lui permettre de stimuler naturellement son organisme et d’être plus résilient. 

Ainsi, le naturopathe se positionne en tant que conseiller et éducateur pour une hygiène de vie adaptée et personnalisée.  

LES PRINCIPES DE LA NATUROPATHIE

La naturopathie est une médecine ancestrale qui repose sur cinq principes majeurs. 

  • Le vitalisme : la naturopathie se base sur le fait que chaque individu possède une énergie vitale qui lui est propre. Grâce à ses conseils, le naturopathe accompagne le développement de cette énergie afin d’augmenter la capacité de guérison de l’organisme. Cela permet de booster la résilience du patient.
  • L’humorisme : la théorie des humeurs considère que le corps est constitué des quatre éléments fondamentaux (l’eau, le feu, l’air et la terre). En pratique, les humeurs sont rattachées aux liquides de l’organisme (le sang ou la lymphe par exemple). Lorsqu’une surcharge ou une carence liée à une humeur est détectée, l’humorisme vise à corriger naturellement ce déséquilibre. 
  • L’hygiénisme : l’hygiénisme considère qu’une bonne santé n’est pas possible sans une bonne hygiène de vie globale. Il prône également des contacts réguliers avec la nature, sans quoi l’être humain ne peut pas prétendre à la santé et au bien-être. 
  • L’holisme : la naturopathie repose sur une approche holistique de l’être humain, c’est-à-dire qu’elle englobe tous les éléments qui le constituent. Elle considère les aspects psychologiques et physiques, mais aussi énergétiques, spirituels, somatiques, etc.
  • Le causalisme : la naturopathie a pour objectif de traiter le mal à sa source. Elle ne se contente pas de masquer les symptômes, mais recherche la cause originelle. Le naturopathe accompagne son patient dans la guérison de ses troubles profonds. Il l’aide à devenir autonome dans la compréhension de son corps.

QUELLES SONT LES ORIGINES DE LA NATUROPATHIE ?

Si l’on considère que la naturopathie est un ensemble de techniques de soin qui permettent d’améliorer le bien-être d’un individu, ses origines pourraient remonter à l’époque de l’Antiquité. L’utilisation du terme « naturopathie » reste cependant très récente. 

UNE ÉTYMOLOGIE CONTROVERSÉE

L’étymologie du mot « naturopathie » fait débat depuis de nombreuses décennies. Certaines théories suggèrent qu’il descendrait du latin natura, « la nature, l’essence » et du grec ancien πάθος/páthos, « le mal, la maladie ». D’autres versions indiquent que c’est John Scheel qui, en 18951, aurait inventé ce terme. Enfin, il pourrait avoir des origines anglophones avec les mots nature et path : « le chemin de la nature ». Le synonyme « naturothérapie » est également de plus en plus utilisé dans l’univers des médecines alternatives. 

DES ORIGINES ANCESTRALES ET INCERTAINES

Les origines de la naturopathie sont également très controversées. Pour certains, c’est une pratique ancienne qui remonte à l’époque de l’Antiquité, tandis que pour d’autres, elle serait née au XIXe siècle. Cependant, si l’on considère que la naturopathie a pour objectif de rétablir l’équilibre au sein de l’organisme, ses origines pourraient dater de l’époque de la Grèce Antique, voire au-delà. En effet, certains spécialistes émettent l’hypothèse selon laquelle les piliers de la naturopathie auraient été énoncés par Hippocrate dès le Ve siècle av. J.-C..

  • Primum non nocere : « d’abord ne pas nuire ». Le naturopathe doit soigner son patient et améliorer son bien-être. Il s’engage, a minima, à ne pas lui faire de mal.
  • Vis medicatix naturae : « la nature est guérisseuse », ce qui signifie que le corps humain a sa propre capacité de guérison grâce à son énergie vitale. 
  • Tolle causam : « traiter la cause » et non les symptômes. Il s’agit de rechercher la cause et de remonter le fil jusqu’à traiter l’origine du mal.
  • Docere : « enseigner » fait partie des devoirs du naturopathe. Il accompagne son patient à mieux comprendre son corps et à améliorer son hygiène de vie globale. 

La naturopathie peut être apparentée à la médecine traditionnelle chinoise ou encore à la médecine ayurvédique indienne. Ses origines pourraient donc être plus anciennes que ce qui est estimé aujourd’hui. 

L’HISTOIRE DE LA NATUROPATHIE

La naturopathie moderne comme on la connaît aujourd’hui refait surface aux USA à la fin du XIXe siècle. Le terme « naturopathy », probablement créé par John Scheel, est ensuite démocratisé par Benedict Lust, le père de la discipline. La naturopathie n’est pas considérée en tant que médecine à part entière, mais comme une hygiène de vie très rigoureuse. Ensemble, les deux hommes refusent la consommation d’alcool, de tabac, de caféine ou de toute substance pouvant nuire à l’organisme. À l’époque, des pratiques de soin commencent à se développer comme la phytothérapie ou l’homéopathie 2. 

En 1901, Benedict Lust fonde l’American School of Naturopathy. Cependant, certains rapports, notamment celui d’Abraham Flexner, dénoncent les pratiques de la médecine de l’époque, dont celles de la naturopathie. Après un bref succès au début du XXe siècle, sa popularité décline. En parallèle, la naturopathie débarque en Europe et connait un rapide développement en Suisse et en Allemagne. Cette dernière sera le premier pays à reconnaitre le diplôme de naturopathe en 1939. Enfin, depuis la Seconde Guerre mondiale, la naturopathie connait un essor considérable en France. 

COMMENT S’APPLIQUE LA NATUROPATHIE ?

Une consultation de naturopathie débute toujours par un premier échange avec le patient. Ensuite, grâce à ses connaissances et à des pratiques qui lui sont propres, le naturopathe est capable d’établir un programme d’hygiène personnalisé. 

LES INDICATIONS DE LA NATUROPATHIE

La finalité de la naturopathie est de restaurer et de préserver l’équilibre de l’organisme. Ainsi, elle s’applique dans différents contextes tels que : 

  • la prévention de certaines maladies, mais aussi de toute problématique liée à la santé globale d’un individu ; 
  • la prise en charge de certaines maladies, en complément d’un traitement médical approprié ; 
  • l’amélioration de l’état de santé physique et mental dans sa globalité et la recherche du bien-être au quotidien. 

Si la naturopathie ne se substitue pas à une consultation médicale, elle peut être complémentaire à la médecine conventionnelle. Elle est en mesure d’apaiser le syndrome prémenstruel, de favoriser une perte de poids, de rééquilibrer l’alimentation, de renforcer le système immunitaire ou encore de réduire les douleurs dans le cas de certaines maladies. 

LES TECHNIQUES UTILISÉES EN NATUROPATHIE

La naturopathie se base sur une approche holistique de l’être humain. Pour cela, elle s’appuie sur diverses pratiques naturelles. Le naturopathe établit un diagnostic complet de l’état de santé de son patient. L’application de ces techniques permet d’élaborer un premier bilan, mais aussi de mettre en place une hygiène de vie plus adaptée. L’objectif est de maintenir ce nouvel équilibre à long terme. Voici la liste de quelques pratiques (non exhaustive) qui sont susceptibles d’être utilisées par le naturopathe : 

  • la nutrithérapie : soin par l’alimentation 
  • la phytothérapie : soin par les plantes ;
  • l’aromathérapie : soin par l’utilisation d’huiles essentielles ou d’extraits de plantes ; 
  • l’ostéopathie : soin par la manipulation et le massage du corps ; 
  • les techniques de respirations : respirer pour mieux gérer son stress ; 
  • le jeûne : purifier et mettre temporairement son corps au repos.

Chaque thérapeute possède ses outils et une approche personnelle de la naturopathie. Ces techniques sont complémentaires et ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients. 

LE DÉROULEMENT D’UNE CONSULTATION

Une consultation de naturopathie commence toujours par un échange avec le patient. Le naturopathe cherche à comprendre son environnement et ses attentes. Il peut être amené à poser des questions sur les antécédents familiaux, les maladies ou problèmes de santé récurrents, les traitements en cours, son hygiène de vie, etc. À partir de ces informations, il établit un premier bilan : on parle d’un programme d’hygiène vitale. Ce document a pour objectif de conseiller et d’accompagner le patient dans l’amélioration de son hygiène de vie. Cela peut concerner l’activité physique, l’alimentation, les techniques de relaxation ou encore la prise de compléments alimentaires. Généralement, une consultation de naturopathie dure entre 1 h et 1 h 30.

La naturopathie est un ensemble de pratiques de savoir-faire ancestraux et a pour objectif d’accompagner les personnes dans leur recherche de bien-être. Son approche holistique permet de booster l’énergie vitale de l’organisme et d’apaiser les maux du quotidien. Grâce à des outils plus naturels et à des méthodes douces, elle s’engage pour une santé globale et durable. Enfin, le naturopathe joue à la fois le rôle de conseiller et d’éducateur afin de permettre à son patient de devenir autonome dans son hygiène de vie.  

Sources bibliographiques :

1 Toward An Integrative Medicine: Merging Alternative Therapies With Biomedicine par Hans A. Baer, Rowman Altamira, 2004 – p. 35

2 (en) Barbara Boughton et Rebecca J. Frey, Gale Encyclopedia of Alternative Medicine, Gale, 2005, (lire en ligne) « Naturopathic Medicine »

Réservez votre consultation de naturopathie

Prenez rendez-vous avec l’une de nos naturopathes expert(e)s,
pour un bilan complet ou un conseil pendant le jeûne. 

Enregistrez l’épingle sur Pinterest !

La naturopathie
vous intéresse ?